Vitam, une plateforme d’archivage électronique commune pour les acteurs publics.

15-04-2015

Les archives nationales face à l'électronique

Le 9 mars 2015, Fleur Pellerin, La ministre de la Culture, et Thierry Mandon, le secrétaire d’Etat chargé de la réforme de l’Etat et de la simplification, ont lancé le programme « Vitam ».

Objectif : déployer une plateforme d’archivage électronique des données produites par l’ensemble des acteurs publics.

Un socle commun pour une harmonisation des pratiques d’archivage

Le socle commun de cette plateforme d’archivage sera développé en open-source. Cette souche logicielle identique pour l’ensemble des utilisateurs sera, par la suite, complétée par des adaptations propre à chaque administration. Ce projet est un défi de taille. Les prestataires devront tout à la fois répondre aux règles de l’archivage, traiter un volume de donnée colossal, faire face à des catégories d’information diverses et avoir une vitesse de calcul optimal. Selon la Direction interministériel des systèmes d’information et de communication (Disic) et le Service interministériel des Archives de France (SIAF), Vitam permettra non seulement de mutualiser les coûts, mais aussi d’harmoniser les pratiques d’archivage électronique.

Une première version bêta est attendue pour l’été 2016 est attendue pour l’été 2016. Trois ministères, investis d’une mission d’archivage définitif, seront pionniers dans l’utilisation de cette plateforme. Puis, dans une seconde phase, ce dispositif sera ouvert aux autres acteurs publics.

Un outil d’archivage stratégique

Actuellement, les solutions d’archivage numérique ne sont compatibles qu’avec des volumes modérés. Or les données à traiter se multiplient à vitesse exponentielle. Les dispositifs actuels ne sont pas forcément viables sur le long terme. Enfin, la plupart des collectivités peinent à trouver des ressources financières pour constituer des plateformes mutualisées.

Source : Archivage électronique : top départ pour la future plateforme des acteurs publics (La gazette des communes)

Pour en savoir plus sur l'archivage électronique et la dématérialisation, découvrez nos formations