La publicité et les bloqueurs de publicité, enjeu financier du web !

03-10-2016

Mention

Source principale de financement pour de nombreux sites, la publicité est au cœur d’un bras de fer : d’un côté les créateurs de contenus qui en vivent, de l’autre des utilisateurs qui souhaitent à la fois bloquer des publicités « polluantes » et consommatrices de bande passante.

Entre les deux, les bloqueurs de publicités accusés parfois de racket.

Les bloqueurs de publicité, racketteurs et illégaux ?

Internet est basée sur un modèle de « quasi-gratuité » de consommation de l’information, d’œuvres ou de services en ligne, en contrepartie de publicité plus ou moins ciblées. Mais la profusion de publicités bloquantes ou envahissantes fait que de plus en plus d’internautes utilisent des bloqueurs de publicité. Ce serait le cas de 2 jeunes sur 3.

Le plus connu d’entre eux, « Adblock plus » filtre les publicités « envahissantes », mais laisse passer les publicités dites acceptables au moyens de listes blanches. Toutefois, certaines régies publicitaires paieraient Adblock plus pour que leurs publicités ne soient pas filtrées.

Ces conditions sont inacceptables pour Axel Springer, dirigeant un grand groupe de presse en Allemagne. Le tribunal d’appel de Cologne lui a donné raison en juin 2016 : Le groupe de presse n’a pas à verser d’argent à Eyeo, l’éditeur d’Adblock plus, pour que ses publicités soient diffusées.

Pour justifier leur décision, les magistrats allemands se sont appuyés sur une loi sur la concurrence introduite en 2015 dans le droit allemand et basée sur une directive européenne. Ce qui pourrait laisser libre court à une extension de cette décision dans l’ensemble de l’Europe. 

Pour autant, les magistrats n’ont pas jugé le blocage de publicité sur internet illégal. Les deux parties faisant appel, chacune de leur côté.

Quand les bloqueurs de publicité vendent… de la publicité

Au mois d’Août 2016, un ping-pong technologique a opposé Facebook et Adblock plus, le premier indiquant que ses publicités ne sont plus bloquées par le bloqueur de publicité, jusqu’à ce que le second réplique, que le premier optimise son code, etc.

Mais Eyeo, a aussi annoncé le 13 septembre 2016, ouvrir sa propre régie publicitaire. Ainsi les entreprises peuvent désormais acheter des espaces publicitaires avec Adblock plus à condition de respecter certaines règles : publicités peu intrusives, pertinentes, etc.

Ces publicités seront à la place des encarts bloqués. Le prix de ces publicités aurait explosé durant la période de test. Les annonceurs étant impatients de toucher une cible connectée et utilisant les bloqueurs de publicité.

De leur côté, de nombreux utilisateurs ont délaissé Adblock plus pour d’autres bloqueurs publicitaires.

Sources :

Articles similaires :

Retrouvez les formations de Startech Normandy consacrées à la publicité en ligne