Numérique et emploi : entre innovation, destruction et création

29-06-2014

Avec le numérique, des métiers disparaissent, quand les nouveaux n'ont pas encore émergés

La révolution industrielle actuelle, liée au numérique, bouleverse le marché de l’emploi. Certaines tâches disparaissent, d’autres apparaissent, certains process sont transformés, les conditions de travail évoluent…

Dans son rapport « Questions numériques 2014/2015 », la FING (Fondation Internet Nouvelle Génération), soulève deux constats. D’une part le numérique abaisse sensiblement les barrières de l’innovation. Il suffit d’un ordinateur et connexion internet pour commercialiser un service innovant. D’où une accélération du rythme de l’innovation et un marché qui manque de temps pour les absorber et créer de nouveaux environnements vertueux.

Mais, d’autre part, le fait que 60 % des nombreux métiers qui façonneront notre avenir n’ont pas encore été inventés. Vos enfants deviendront-ils des ingénieurs en impression 3D culinaire ou des architectes de réalité augmentée ?

Quelles sont les innovations à venir ?

Les robots : Qu’il s’agisse de robots humanoïdes pour l’accueil de personnes ou de voitures géolocalisées et autoguidées, ils seront davantages présents dans notre vie de tous les jours.

Les expériences immersives et la réalité 3D : Qu’il s’agisse de casques immersifs plongeant dans la réalité virtuelle ou des Google Glass qui permettent d’afficher des informations lors d’un parcours en ville, ces technologies impacteront le commerce de proximité comme l’industrie culturelle.

Le Big data et l’internet des objets : Aujourd’hui, notre objet connecté, c’est le smartphone. Demain, ce sera des lunettes, des bracelets connectés permettant de recevoir des informations personnalisées en temps réel.

Leurs impacts pressentis sur les métiers ?

Parmi les effets pressentis sur les métiers actuels, il y aura probablement :

Une substitution des tâches répétitives

Une désintermédiation : Le consommateur s’approvisionnera plus directement chez les producteurs. Aux distributeurs et revendeurs de réinventer leur valeur ajoutée. Mais c’est aussi par l’impression 3D, l’évolution des chaines d’approvisionnement et de production.

Des organisations plus horizontales que pyramidales

Et vous ? Qu’en pensez-vous ?  Et quel sera votre prochain métier ?

Retrouvez toutes les formations de Startech Normandy autour de la digitalisation des entreprises