#LaSemaineGeek - Mastodon, le réseau social

13-04-2017

Un nouveau réseau social est apparu !  On en entend parler un peu partout. Il s’agit de « Mastodon », un réseau social qui veut marcher sur les plates-bandes de Twitter.

Présentation

Si l’on cite le site en lui-même « Mastodon » c’est :

Un serveur libre de réseautage social. Alternative décentralisée aux plateformes commerciales, la monopolisation de vos communications par une entreprise unique est évitée. Tout un chacun peut faire tourner Mastodon et participer au réseau social de manière transparente.

Il est très souvent comparé à Twitter. Clarifions les choses : il lui ressemble par certains aspects comme le design emprunté à TweetDeck, la limite du nombre de caractères même si pour Mastodon elle est de 500 caractères.

Cependant Mastodon, est différent. C’est avant tout un programme libre, comme VLC, Libre office, etc.Ça veut dire que n’importe qui peut modifier, copier ou encore l’installer sur un serveur. Et donc  il peut exister une infinité de serveurs et de versions de Mastodon. Chaque serveur est appelé instance. L’avantage c’est qu’une fois installé vous pouvez choisir de l’ouvrir ou non aux autres instances  et que vous savez où sont vos données puisque vous avez choisi le serveur sur lequel vous les avez enregistré.

Vous ne pouvez ou ne voulez pas installer un serveur chez vous ? Pas de soucis, des gens l’ont déjà fait chez eux et ont ouvert les serveurs aux publics. Il vous suffit de choisir avec prudence votre serveur (instances) et de vous y inscrire. Vous trouverez un annuaire des instances ici : https://instances.mastodon.xyz/

Vous pouvez choisir de placer vos données où vous le souhaitez à la différence des réseaux sociaux propriétaires tels Twitter ou Facebook. Et c’est sûrement ce qui fait le buzz.

Ce qu’offre ce réseau

500 caractères

Sur Mastodon contrairement à Twitter vous n’êtes pas limité à 140, mais 500 caractères, de quoi publier des contenus un peu plus longs.

Lire la suite

Vous pouvez filtrer une partie de votre message ainsi, une fois publié, le texte filtré sera caché à l’utilisateur à moins qu’il ne clique sur le bouton « Voir plus ».

Un filtre « Not Safe For Work » peut aussi être utilisé pour cacher les images sensibles. Elles n’apparaîtront qu’aux utilisateurs qui le désirent.

Pas de certification de compte

Cela pose souci dans le sens où tout le monde peut donc prendre l’identité de n’importe qui. On ne saura pas qui est le vrai compte. Il va donc être vite difficile de savoir qui parle. Une solution : Créer son instance et se certifier soit même.

Le futur de Mastodon

C’est impossible à dire. Mastodon est libre et deviendra ce qu’en feront les utilisateurs. La question est comment Mastdon peut-il monter en puissance ?  La décentralisation, c’est bien. Mais il faut des serveurs, des gens capables de les entretenir et de maintenir le programme à jour. Tout ça a un coût. Certains pourraient faire payer l’accès à leur instance ou tout simplement demander des dons pour pouvoir investir dans leur plateforme.

Seul l’avenir nous dira si Mastodon rejoindra le cimetière des réseaux sociaux ou si au contraire il explosera comme Snapchat et consort.