Les nouvelles extensions, enjeu de batailles sur Internet

19-12-2014

Les nouvelles extensions sur Internet, enjeux de bataille.

Les noms de domaines sur Internet sont en train de vivre une petite révolution qui pourrait presque passer inaperçue. 1300 nouvelles extensions, dites génériques, vont rejoindre les extensions historiques (.com, .biz ou .net) et les extensions géographiques (.fr pour la France, .uk pour le Royaume Uni, etc.) qui sont en place actuellement. Certains de ces nouveaux domaines sont très ciblés : .restaurant, .voyance, etc., d’autres reprennent le nom d’une entreprise (.google par exemple) et enfin, certaines destinations géographiques en ont fait un atout pour valoriser leur marketing territorial : .london pour la ville de Londres, le .bzh pour la région Bretagne, etc.

De la raréfaction des noms de domaines au juteux business !

Deux raisons étaient avancées jusqu’ici pour l’apparition de ces nouvelles extensions. La première concernait la raréfaction des noms de domaines disponibles. Avec la multiplication des sites internet et la protection par une entreprise, de nombreux noms de domaines sensibles, les nouveaux noms de domaines ne cessaient de s’allonger…

Mais, pour déposer une nouvelle extension, l’Icann (Internet Corporation for Assigned Names and Numbers) octroie le droit à des sociétés spécialisées (les registrars) le soin de mettre en œuvre la gestion technique permettant la vente de ces nouveaux noms de domaines. Cependant tout le monde ne peut pas détenir une extension, puisque le dossier coûte autour de 185 000 dollars, quant, il n’est pas mis aux enchères… Le .votrenomdefamille, risque de ne pas faire partie des extensions disponibles…

Qui aura l’extension .vin ?

Si certaines extensions ne posent aucun problème, d’autres, au contraire ravivent des tensions déjà existantes. Ainsi, la société américaine Donuts a déposé deux dossiers pour le .wine et le .vin et devait, en tout état de cause en être le registrar dépositaire.

Mais, qui allait détenir le nom de domaine beaujolais.vin qui correspond à une AOC (Appellation d’origine contrôlée) reconnue en Europe, mais pas aux Etats Unis ? Est-ce l’interprofessionnelle des vins du Beaujolais ou un cybersquatteur ? Prise de court et sollicitée par de nombreux viticulteurs du monde entier, l’Icann a suspendu le processus d’attribution de l’extension .vin… De son côté, l’entreprise Donuts semblait favorable au dialogue. Le système du premier arrivé, premier servis avec les extensions existantes n’étant pas forcément le système retenu par l’entreprise pour attribuer les noms de domaines.

Un marché dominé par les géants américains de l’Internet

Les géants américains de l’Internet ont réussi à dominer ce nouveau marché. Google et Amazon sont les deux principaux acheteurs derrière Donuts, qui détiendrait 155 nouvelles extensions, du .computer au .voyage.. Amazon a acheté aux enchères des extensions comme .buy ou .book. Google, lui, assoit sa position largement prédominante sur Internet et devrait en tenir compte pour le référencement.

Source :

Besoin d'un site Internet ? Découvrez les formations de Startech Normandy