Le smartphone devient la clé des voitures connectées

01-07-2014

Les smartphones, futures clés des objets connectés?

Avant que Google développe son prototype Google Car, une voiture connectée et autonome capable de se conduire toute seule, la voiture intelligente était un rêve réservé au cinéma.

Qui n’a jamais rêvé de pouvoir parler à sa voiture comme Michael Knight avec Kitt dans la série K2000 ou encore d’ouvrir sa voiture et de la piloter à distance comme dans James Bond ?

Cependant, la fiction rattrape la réalité grâce aux constructeurs automobiles et aux différents acteurs de cet écosystème.

De nombreuses innovations ont été réalisées pour proposer des véhicules toujours plus intelligents et simples à contrôler. Citons notamment la technologie de clé sans contact qui permet d’ouvrir et de démarrer la voiture dès lors que les clés ne sont pas loin. Cependant, cela impose d’avoir les clés… Et si la clé devenait virtuelle grâce au smartphone et à la voiture connectée ?

Une clé dématérialisée, qu’est-ce que c’est ?

Depuis l’invention de la voiture, la clé a bien évolué. Sur les anciens modèles, il est encore obligatoire de l’insérer dans la serrure pour déverrouiller le véhicule. Puis est apparue la clé électrique permettant une ouverture à distance.

Plus récemment, la clé est devenue sans contact signifiant que le véhicule se déverrouille dès lors qu’elle se trouve à proximité.

Au final, la clé ne sert plus à rien sachant que maintenant, elle passe le plus clair de son temps au fond de notre sac.

L’idée est donc de l’intégrer dans un accessoire que nous avons en permanence sur nous : le smartphone. En utilisant le Bluetooth 4.0, la voiture détecte automatiquement le smartphone et se déverrouille si l’authentification est bonne. Pour l’utilisateur, il suffit simplement d’avoir son smartphone dans la poche ou dans son sac pour ouvrir sa voiture.

Mais vient la question suivante : en supprimant la clé pour ouvrir la voiture, comment je démarre ? Encore une fois, le smartphone se substitue à la clé.

Une fois dans le véhicule, l’utilisateur dépose son smartphone dans l’accoudoir central pour permettre le démarrage du véhicule. Dans le même temps, celui-ci se recharge par induction. Plus de câble et surtout plus de sécurité car on se sépare de son smartphone en entrant dans la voiture. La tentation de l’utiliser au volant se réduit donc.

Le véhicule démarre donc grâce au smartphone et le véhicule peut être partagé entre plusieurs conducteurs : chaque personne possède ses propres données et ses propres paramètres. L’authentification par le smartphone permet de récupérer en quelques secondes ces paramètres et d’adapter la voiture en conséquence. On pense notamment au réglage du siège, des rétroviseurs, de la musique…

A noter que d’autres options viennent s’ajouter à cette expérience comme la possibilité de localiser son véhicule ou de voir le niveau de carburant à distance. Nul ne doute que d’autres fonctions viendront s’ajouter au fur et à mesure du développement.

Source :

  • connected-objects.fr

Articles similaires :