Laugerie Basse mise sur le numérique pour faire découvrir ce site préhistorique.

05-10-2016

Site de Lauderie Basse et ses visites en réalité augmentée

Méconnu du grand public, le site des Abris de Laugerie Basse, classés au patrimoine mondial de l'Unesco est un site de référence pour les préhistoriens du monde entier.

Afin d’en faciliter la médiation scientifique, le gestionnaire des lieux Semitour Périgord a décidé de repenser la visite avec la 3D et la réalité augmentée.

Un site préhistorique de grande ampleur

Le site préhistorique de Laugerie Basse, en Dordogne a été occupé entre -15000 et -10 000 av. J-C. par des communautés d’hommes préhistoriques. Ce lieu s’est révélé être un gisement exceptionnel. Plus de 500 objets ornés de bisons, chevaux, cervidés ou poissons ont été découverts sur les lieux.

Semitour Périgord, gestionnaire du lieu a décidé de s’appuyer sur les nouvelles technologies pour valoriser ce site et le rendre accessible à tout public.

Un film d’une dizaine de minutes et en 3D permet de s’insérer dans la vie et l’environnement des hommes préhistoriques (structure géologique, mode de vie, expression symbolique, etc.). Mais c’est aussi l’occasion de découvrir au plus près les objets qui ont fait la renommée du lieu. 

Une visite en réalité augmentée

La visite des lieux peut s’effectuer en arpentant librement les lieux, accompagné par un guide ou par une tablette numérique. Cette dernière permet d’immerger, via une application de réalité augmentée, de se représenter les lieux tels qu’ils étaient à l’époque des hommes préhistoriques.

Ce support technologique sert aussi aux médiateurs pour gérer leur narration scientifique de façon interactive, tandis que le spectateur est immergé dans la reconstitution numérique de l’époque.

De nombreuses interactions sont proposées par cette application : fouilles archéologiques virtuelles, quizz, découverte virtuelle d’objets sculptés, réalité augmentée qui permet d’avoir une vue du site à des époques différentes, vidéos…

André Barbé, directeur de la Sémitour a ainsi dit au site AQUI !    « Notre volonté de départ était de démocratiser les nouveaux outils de médiation culturelle sur ce site qui est remarquable à forte valeur scientifique mais qui nécessite un accompagnement pour un public moins averti. Nous avons investi 500 000 euros. Et notre objectif est de faire de lieu remarquable par sa richesse patrimoniale, un lieu incontournable. Notre souhait est de le rendre plus accessible, en particulier pour les familles avec enfants »,

Bientôt des souvenirs en impression 3D ?

La Sémitour Périgord ne compte pas en rester là, puisqu’une dizaine d’objets préhistoriques doivent être numérisés afin d’être, à terme, imprimés en 3D pour les visiteurs. Ces derniers repartiraient ainsi avec un fac-similé de l’artefact « découvert » grâce au guide numérique.

Sources :

Articles similaires :

Retrouvez prochaines les formations de Startech Normandy dédiées au Etourisme