La gouvernance d'Internet sort du giron Américain

17-10-2016

L'organisation en charge des noms de domaines, contrôlée par les Etats-Unis depuis 1998, s'ouvre à l'international.

presentation de l'Icann

L'ICANN n'est plus sous la supervision de Washington

C'est un changement qui n'est pas visible pour le grand public mais qui est symboliquement fort. Le 30 septembre, Washington a mis fin à sa supervision de l'ICANN, l'organisme qui attribue les noms de domaines dans le monde.

160 états collaborent déjà pour administrer les noms de domaines tels que ".fr" ou ".com" qui permettent d'accéder aux sites web. L'ICANN est notamment à l'origine des nouveaux noms de domaine tels que ".wine" ou ".paris".

Cependant, son identité juridique pose problème depuis plusieurs années. Après plusieurs années de polémiques, Barack Obama avait promis en 2014 que l'ICANN serait internationalisée, à la suite de l'affaire Snowden. Une promesse qui devient réalité avec la fin du contrat qui lie l'organisation au gouvernement américain.

L'ICANN devient une entité internationale auto-régulée et à but non lucratif, sans lien direct avec les Etats-Unis.

"Un moment constitutionnel clé pour la gouvernance d'Internet"

Le changement n'aura pas de conséquence sur le fonctionnement quotidien du Web, il garantira à la communauté internationale que le système est à l'abri d'une interférence gouvernementale.

La transition "marque un 'moment constitutionnel' clé pour la gouvernance d'Internet", a déclaré Daniel Castro, vice-président de l'Information Technology and Innovation Foundation (ITIF).

Articles similaires :