La France en bonne position dans l’Internet des objets (IoT)

15-05-2016

Une voiture qui conduit de façon autonome et sélectionne un parcours optimal. Des bracelets permettant de mesurer votre cholestérol automatiquement. Un compteur d’eau qui vous alerte dès qu’il y a une suspicion de fuite… Internet quitte les ordinateurs et les smartphones pour relier tous les objets du quotidien. Et la France est bien placée dans cette compétition industrielle !

Internet des Objets

Des milliards d’objets connectés pour des usages réinventés

Selon les estimations, il y aurait entre 50 et 80 milliards d’objets connectés en 2020. L’impact de l’internet des objets (ou Internet of Things - IoT) sur l’économie mondiale devrait être conséquent, bouleversant de nombreux secteurs économiques.

Ainsi, dans le transport les voitures sans chauffeur devraient diminuer le nombre d’accidents, comme les embouteillages. Et si ces voitures sont partagées, le nombre de places de parking nécessaire est moindre.

L’organisation de la médecine pourrait aussi être fortement impactée : Avec des objets permettant de mesurer des maladies chroniques (insuffisance cardiaque, diabète) le patient est davantage impliqué. Les rendez-vous avec les médecins peuvent être moins fréquents ou se faire à distance.

Quant aux marchés des assurances et mutuelles…. Ils suivent d’un œil attentif le développement de ces outils. Un utilisateur pourrait ainsi se voir refuser une mutuelle, une assurance ou un prêt immobilier à cause d’une alimentation déséquilibrée ou d’un manque de sport. Sauf s’ils utilisent des objets qui trichent…

Une forte compétition économique pour l'Internet des Objets

La compétition économique devrait être rude. Les acteurs traditionnels comme les start-ups issus du numérique devraient batailler dur pour maîtriser les plateformes qui génèrent les données, pour les standards de communication, mais aussi pour le traitement des gigantesques volumes de données générés. En effet, le vrai intérêt des objets connectés, ce sont les données qu’ils permettent de capter. Sans oublier que la sécurisation des données et le respect de la vie privée forment deux enjeux stratégiques conséquents.

Mais la France est plutôt bien placée actuellement dans cette compétition. Et les initiatives se multiplient pour faire émerger une filière industrielle d’excellence autour de l’internet des objets :

  • Un plan industriel « Objets connectés » a été initié, afin de faire émerger des champions français.
  • De nombreux acteurs se sont réunis pour faire émerger une cité des objets connectés à Angers
  • Enfin, La poste a lancé le programme « French IoT », afin de fédérer les différents acteurs autour de l’Internet des Objets (IoT) et de favoriser l’émergence d’une filière française d’excellence. La poste a aussi mis en place un Hub Numérique dédié à l’internet des objets et un concours pour les entreprises (jusqu’au 17 Juin 2016) Infos sur : http://legroupe.laposte.fr/start-up/travailler-avec-le-groupe/le-programme-french-iot/presentation-du-programme