16 millions d’euros d’économie pour les collectivités grâce à la dématérialisation

23-06-2015

La France s’est, dès 2005, positionnée en pionnière dans la dématérialisation des marchés publics, engageant un effort considérable de toutes les collectivités publiques pour moderniser, simplifier, unifier et sécuriser les échanges de données entre administrations, mais également avec les tiers.

Dématérialisation des échanges avec Actes et Hélios

Cet élan a connu une accélération récente, avec la dématérialisation des échanges entre les communes et les comptables publics, avec le projet « Hélios », mais aussi de la transmission au contrôle de légalité avec le projet « Actes », ou de l’ensemble de la chaîne budgétaire locale avec le projet « Actes budgétaires ».

Désormais, c’est donc l’ensemble du processus d’achat qui peut être dématérialisé, évitant ainsi la double gestion de documents réimprimés pour signature ou transmission au comptable.

Dématérialisation des marchés publics au niveau européen

Avec ces mesures, la France anticipe une directive européenne sur la passation des marchés publics, laquelle rend obligatoire en 2018 la dématérialisation de l’ensemble de la procédure de passation des marchés supérieurs aux seuils européens, à des fins de simplification tant pour les entreprises que pour les acheteurs.

Ainsi, la dématérialisation des marchés publics s’inscrit dans une démarche plus globale de modernisation, dont les gains attendus vont au-delà des économies immédiates réalisées sur les impressions papier, les coûts d’acheminements ou les déplacements vers les trésoreries.

Retrouvez l'ensemble de nos formations autour de la dématérialisation