Les chatbots remplacent les applications mobiles dans la Esanté

25-07-2016

Qu’avez-vous mangé ? Combien de temps avez-vous marché aujourd’hui ? Vous parlez avec vos amis sur Facebook Messenger ? Peut-être que demain, entre deux conversations, vous évoquerez votre santé avec un chatbot.

Chatbot et Esante

Les chatbots au service de la Esanté

Les chatbots aussi appelés agents conversationnels sont des robots (« bot ») programmés pour les messageries instantanées (« chat »). Ils permettent de guider l’internaute et de proposer un contenu spécifique ou d’effectuer des tâches assez simples, comme réserver une table à un restaurant.

Ainsi, « Smart Alfred », développé par la société Betterise pose quelques questions simples permettant de connaître le moral, les habitudes et la santé de son interlocuteur. Ce robot va ensuite puiser dans une grande base de données afin de proposer des contenus dédiés en retour : recette adaptée à un régime sans cholestérol, conseils sportifs après un accident, etc.

Pour les acteurs de la E-santé, ces chatbots pourraient être un moyen pour contourner l’usage problématique des applications. En effet, celles-ci sont souvent téléchargées, utilisées, puis oubliées ou supprimées. Ainsi, une étude menée entre 2011 et 2013 par l’outil Flurry, estime que la durée de vie d’une application de Esanté est de 6 mois environ. Et ce alors que les internautes utilisent de moins en moins d’applications.

Une nouvelle façon de gérer les consultations médicales ?

Les premiers acteurs à proposer des chatbots, offrent principalement des services répondant à des questions simples ou se cantonnent au secteur du bien-être. En Inde, la société Lybrate a imaginé un robot similaire mais sur une perspective de moyen – long terme.

Mais, si ces robots ne sont pas suffisamment experts pour s’aventurer sur le terrain de la préconisation (et personne ne souhaite prendre ce risque), ils pourraient permettre de recueillir des données avant de les mettre à disposition du médecin. Ils pourraient aussi permettre d’effectuer un premier bilan de santé et de planifier les visites médicales en fonction de la situation.

Des chatbots avec reconnaissance vocale et objets connectés

Parmi les prochaines étapes de ces robots : la création de chatbots à reconnaissance vocale. De nombreux acteurs travaillent déjà dessus. Mais aussi la transmission de données entre chatbots, objets connectés et acteurs du monde médical.

Sources :

Retrouvez toutes les formations de Startech Normandy dédiées à la E-santé