Ce que vous lisez sur Internet vous influence !

03-08-2014

Influence de ce que vous lisez sur Internet

Cobaye d’une expérience émotionnelle sur Facebook

Vous ne le savez peut-être pas, mais lorsque vous consultez votre mur Facebook, vous ne voyez que 6% environ de ce que publient vos contacts. Facebook a mis au point un algorithme appelé Edge Rank afin de trier et de n’afficher que les publications les plus pertinentes. Une façon de ne pas être noyé sous une avalanche d’informations et de quitter ce réseau social, car trop sollicité…

Mais ce n’est pas tout… Un recherche, récemment publiée, a indiqué que Facebook en lien avec des scientifiques avait manipulé durant une semaine en janvier 2012, les informations de 700 000 utilisateurs anglophones afin d’étudier « la contagion émotionnelle ». Les auteurs de cette étude cherchaient à savoir si le nombre de messages positifs ou négatifs lus par les utilisateurs influençait la teneur de ce qu’ils postaient eux-mêmes sur le site. Il en découle que peu à peu les statuts que nous lisons influencent notre humeur. Il peut y avoir une contagion émotionnelle de masse via les réseaux sociaux. (Lien vers l’étude  – Académie nationale des sciences )

Si cette manipulation dérange, il faut savoir que dans ses statuts, Facebook spécifie bien que les données publiées peuvent être utilisée à des fins de recherche. Par ailleurs, la sélection des données à afficher existe de façon permanente avec l’algorithme de tri. Enfin, ce n’est pas le seul site, puisque le site de rencontre américain Ok Cupid a lui aussi annoncé avoir manipulé des données.

Services secrets, hacktivistes et manipulation de masse

Les services secrets britanniques semblent avoir bien compris l’influence que peut jouer Internet dans la communication de masse. D’après des documents révélés par Edward Snowden et publié par Glenn Greenwald sur The Intercept, le GCHQ (Government Communications Headquarters) disposerait de nombreux programmes qui en plus de surveiller ce qui est publié sur le web, permettrait d’inonder Internet d’informations sélectionnées. Ces outils offriraient apparemment au GCHQ la possibilité de modifier un sondage en ligne, d’envoyer des emails en masse ou de poster énormément de commentaires sur de nombreux sites. Il leur est aussi possible d’augmenter de façon artificielle le nombre de vue d’une vidéo Youtube, d’augmenter du trafic vers un site web ou de surveiller les conversations skype en temps réel…

Mais les services secrets ne sont pas les seuls à vouloir influencer le web. En 2013, un groupe d’ « hacktiviste » Syrian Electronic Army avait détourné le compte Twitter d’Associated Press, une agence de presse généraliste détenant la réputation de média fiable. L’annonce d’un faux attentat à la bombe à la maison blanche, blessant le président Obama a fait chuter le Dow jones industral de 100 points en deux minutes. La relation de confiance et de proximité est donc cruciale

Et vous, conservez vous votre esprit critique lorsque vous lisez des informations sur Internet ? Quelle émotion vous gagne après lecture de cet article ?

Sources :

Articles similaires :