Après l’hôtellerie, le camping subit les plateformes collaboratives.

18-07-2016

Jusqu’ici plutôt épargné par les plateformes dites collaboratives comme Airbnb, le camping doit faire face à une nouvelle concurrence. Ainsi les plateformes Gamping, Campinmygarden ou Owlcamp proposent aux particuliers de louer un bout de jardin pour que les vacanciers puissent y planter leur tente.

Gamping - plateforme collaborative pour le camping

Le camping, "mode de vacances préféré des Français"

Avec près de 113 millions de nuitées, l’hôtellerie de plein air a enregistré un nouveau record de fréquentation en France en 2015. Un succès porté par la clientèle française, qui représente près des deux tiers de la fréquentation des campings. La France détient le second parc de camping au monde, derrière les Etats Unis.

Mais, un tel succès aiguise les appétits des investisseurs et de la concurrence. De nouvelles formes d’offres touristiques apparaissent. Parallèlement, le nombre de camping en France ne cesse de diminuer pour atteindre son plus bas niveau depuis 1995 avec 8256 structures. Soit une diminution de 1000 structures en 10 ans. Mais aussi avec une diminution du nombre d’emplacement dans chaque camping.

Le camping chez l’habitant, pour des vacances plus authentiques ?

Plusieurs plateformes dites collaboratives se positionnent comme un « Airbnb du camping » : C’est le cas de Gamping, Campinmygarden, Owlcamp ou campedansmonjardin.com. Pour l’instant marginales, ces plateformes n’en suscitent pas moins l’inquiétude des professionnels.

Il suffit de s’inscrire sur ces plateformes et de renseigner ses préférences. Côté tarifs, les offres sont moins chères que dans un camping classique. Les emplacements sont autour de 4 ou 5 € quand une nuitée coûte un peu moins de 15€ dans un camping 1 étoile et autour de 21€ en moyenne sur l’ensemble des types de camping.Selon les hôtes, certains équipements sont disponibles (barbecues, piscine, toilettes). Des activités peuvent vous être proposées (kayak, plongée, randonnées, etc.). Enfin, votre hôte connaît sa région et peut vous renseigner.

Un peu comme la communication actuelle d’Airbnb, ces plateformes proposent non un hébergement, mais un séjour chez un habitant. Quelqu’un qui connaît les lieux et vous accueille chez lui, avec son mode de vie, pour « des vacances plus authentiques ».

La concurrence déloyale des plateformes collaboratives

Face à cette situation, Guilhem Ferraud, le président de la Fédération nationale de l'hôtellerie de plein air (FNHPA) "appelle solennellement les pouvoirs publics à prendre des mesures dans les plus brefs délais afin de relâcher la pression normative, réglementaire et fiscale, poser le cadre d’une concurrence loyale avec l’économie collaborative et redonner ainsi des marges de manœuvre à un secteur dont l’avenir est en péril"

Sources :

Retrouvez toutes les formations de starTech Normandy dédiées au tourisme