Blockchain : un grand livre public et infalsifiable

28-02-2016

La blockchain est une technologie souvent présentée comme un grand livre distribué et infalsifiable. Dès lors la question de la confiance se déporte de lʼinstitution vers la seule technologie.

Il paraît théoriquement possible de réduire les coûts de toutes les transactions sécurisées en supprimant le recours à un organisme centralisateur.

Lʼutilisation de la technologie blockchain permettrait de se passer des tiers de confiance (banques, notaires...)

Blockchain : monnaie virtuelle et bien au-delà

Mais à quoi tout cela peut-il bien servir concrètement ? Le premier usage connu de la technologie qui suscite un tel enthousiasme est celui de la monnaie virtuelle Bitcoin.

Au-delà des crypto-monnaie (qui fonctionnent sans banques centrales) se dessinent dʼautres usages dont la liste fait penser à un catalogue des applications de la confiance numérique : système dʼidentité numérique, vote électronique, cadastre numérique, certifications de documents numériques comme les diplômes, état-civil...

Il est même question de nouvelles plateformes pour « uberiser » Uber.

Que lʼon soit emporté par lʼexaltation ou paralysé par lʼanxiété, il ne faudrait pas pour autant oublier que ces systèmes sont pour lʼinstant, le plus souvent, à un stade expérimental et que bien des questions demeurent en suspens notamment sur le plan juridique.